Maternité

La diversification alimentaire : comment procéder ?

Après quelques mois de seulement biberon ou allaitement, il faut passer à d’autres aliments. C’est ce qu’on appelle la diversification alimentaire. Très importante dans le développement de l’enfant, il faut prendre quelques précautions. Alors, on vous donne nos conseils pour que cette étape se passe au mieux. 

Quand commencer la diversification alimentaire

L’âge adéquat

Les principaux critères à prendre en compte pour commencer sont l’âge de l’enfant, son développement physiologique et l’avis du pédiatre. En général, on peut commencer entre 4 et 6 mois. Cependant, il est important de demander l’avis du médecin qui vous dira si votre bébé est apte à commencer ou non. Dès que le pédiatre vous a donné le feu vert, vous pouvez commencer. Ne tardez pas trop, plus il sera jeune, plus ce sera facile. En effet, s’il apprend avant l’apprentissage du non, ce sera une véritable partie de plaisir. De plus, certains critères physiologiques entrent en jeu : si le bébé tient sa tête, s’il sait rester assis, ou s’il porte déjà des objets à la bouche, il y a de fortes chances qu’il soit prêt. 

Bébé et la diversification alimentaire

Les conditions adéquates

Il est important que le premier jour où vous voulez tester, vous soyez entièrement disponible. Pour commencer, tentez de lui faire goûter une cuillère de purée lisse avant de lui avoir donner son lait. Ainsi, il aura faim et sera plus enclin à tester quelque chose de nouveau. Cependant, certains bébés pas contents de ne pas recevoir ce que à quoi il s’attendait refuse de tester. Pas de panique, nourrissez-le d’abord et tentez ensuite de lui faire goûter la purée préparée. 

Comment commencer la diversification alimentaire ?

Il sera mieux de commencer par des petites purées lisses de légumes. Puis, quelques jours après, tentez les premières purées lisses de fruits (compotes) pour lui faire découvrir le goût sucré. Les experts recommandent de d’abord donner quelques cuillères par jour du même légume pendant 3 jours et de changer ensuite. On peut, ensuite, augmenter petit à petit le nombre de cuillère chaque semaine. Puis, au bout de deux semaines, vous pouvez commencer à faire des purées avec des légumes mélangés. Par exemple, la carotte et le potiron ou la courgette avec les haricots. De plus, pour le goûter, tentez l’introduction de la compote. Veillez à ce que les purées soient bien lisses, ainsi bébé les acceptera plus facilement. Au niveau des quantités, il faut y aller petit à petit. En effet, le but de faire découvrir à votre enfant les saveurs.

Il est important de commencer aliment par aliment pour que bébé identifie et différencie chaque goût et prévenir toutes allergies. 

Quel équipement ?

Pour commencer, il vous faudra un peu de matériel ( pas grands choses, rassurez-vous ! ). Une chaise haute, plusieurs bavoirs et des petites cuillères adaptées à bébé suffiront. Pour éviter les risques de fausses routes, il est très important que bébé se tienne droit lors de son repas. Les purées faites maisons sont toujours ce qu’il faut privilégier, cependant si vous n’avez pas le temps, pas de souci ! Des petits pots sont en vente dans le commerce avec l’âge du bébé indiquées dessus. Côté nutrition, les petits pots respectent scrupuleusement les normes concernant l’alimentation infantile.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *